Tendances RH : Les pratiques de cloud computing en 2021

Tendances RH : Les pratiques de cloud computing en 2021

L’adoption des approches multicloud : les barrières entre les fournisseurs seront rompues

Actuellement, les grands fournisseurs de cloud public sont Amazon, Microsoft, Google, etc. Ceux-ci adoptent en quelque sorte une approche de jardin clos pour les services qu’ils fournissent. Ils adoptent en effet un modèle commercial qui consiste à promouvoir leurs plateformes en tant que guichets uniques. Ainsi, ces fournisseurs parviennent à couvrir tous les besoins de leurs utilisateurs et consommateurs.

Il s’agit de services en matière de cloud, de données et de calcul d’une organisation. Dans la pratique cependant, l’industrie se tourne de plus en plus vers des environnements hybrides ou multicloud. Ici, des exigences sont placées sur les fournisseurs afin que l’infrastructure soit déployée sur plusieurs modèles.

En d’autres termes, les grands fournisseurs sont de plus en plus nombreux à créer des ponts entre leurs plateformes. Cela va à l’encontre de leurs modèles commerciaux. Ceux-ci reposent sur la vente d’une plus grande capacité cloud et de services supplémentaires à mesure que leurs clients évoluent. L’adoption d’une approche plus collaborative ne permet pas seulement aux clients de profiter davantage de la tendance multicloud en pleine croissance. Cela profitera également aux organisations qui ont besoin de partager des données et d’y accéder avec des partenaires de leur chaîne d’approvisionnement.

Ces derniers qui peuvent tous fonctionner avec diverses applications et normes de données. C’est également un espace où il est possible de voir des niveaux d’innovation croissants de la part des startups. Ceux-ci créent des services qui simplifient le processus de fonctionnement entre différentes plateformes du cloud public.

Le développement de l’Intelligence artificielle : l’efficacité et la vitesse du cloud computing seront améliorées

En ce qui concerne le cloud, l’intelligence artificielle est un facteur clé. Grâce à elle, il est possible de voir la technologie s’adapter aux besoins des hommes tout au long de l’année 2021. Les plateformes sont basées sur le cloud en tant que services destinés aux utilisateurs de n’importe quel budget et de tout niveau de compétence.

Elles leur permettent d’accéder aux fonctions d’apprentissage automatique. Parmi ces dernières, il y a les outils de reconnaissance d’image, le traitement du langage et les moteurs de recommandation. Grâce au cloud, ces outils révolutionnaires seront plus largement déployés par les entreprises de toutes tailles et dans tous les domaines. Cela se traduira par une nette amélioration de la productivité et une efficacité accrue.

Les effets des algorithmes plus intelligents fournis à travers les services cloud se feront sentir dans tous les domaines de recherche. Il s’agit des véhicules autonomes, de l’infrastructure des villes intelligentes, sans oublier la planification de la réponse à une pandémie. L’apprentissage automatique joue également un rôle important dans les processus logistiques qui maintiennent les centres de données cloud opérationnels.

Les algorithmes d’intelligence artificielle peuvent surveiller et gérer certains systèmes, afin d’en optimiser l’efficacité de fonctionnement. Ils peuvent également en minimiser les inconvénients sur l’environnement. Il s’agit des systèmes de refroidissement, des réseaux de matériel et de la consommation d’énergie dans ces environnements délicats et coûteux. La recherche et le développement dans ce domaine continueront probablement à conduire à de nouvelles percées. La vitesse et l’efficacité des centres de données pourront alors s’améliorer encore plus.

La diffusion de jeux, de la musique et des films à partir du cloud : une pratique de plus en plus répandue

Amazon a récemment rejoint les rangs des géants de la technologie offrant leur propre plateforme de jeu en cloud. Tout comme la musique et le streaming vidéo, le cloud gaming promet de révolutionner la consommation des médias de divertissement. Le cloud gaming offre en effet un accès instantané à de vastes bibliothèques de jeux utilisables pour un abonnement mensuel.

En 2020, des services cloud ont été lancés par Google, Microsoft et Nvidia. Ceux de Sony sont néanmoins disponibles depuis plusieurs années maintenant. Le cloud gaming vient mettre fin à l’époque où il fallait payer des centaines de dollars pour s’offrir du nouveau matériel de jeu. C’est du moins ce que prédisent les experts du secteur.

Cet essor évident du cloud gaming ne favorise cependant pas les fabricants des nouvelles consoles Xbox et PlayStation. Ces dernières étaient pourtant en plein développement.

L’adoption des solutions cloud hybrides et sur site

Le choix entre un environnement de cloud public, privé ou hybride s’est avéré difficile pour certaines organisations. Chaque itinéraire offre des avantages et des inconvénients en termes de flexibilité, de performances, de sécurité et de conformité.

À mesure que les écosystèmes cloud ont mûri, beaucoup ont découvert qu’il n’y avait pas de solution magique unique sur les tablettes. Les environnements hybrides ou multicloud ont gagné en popularité. Dans ces environnements, les utilisateurs sélectionnent et choisissent les éléments individuels des offres des fournisseurs de services. Il est important de rappeler que ces services doivent correspondre aux besoins de l’utilisateur. C’est d’ailleurs pour cette raison que les fournisseurs en question réévaluent leurs modèles de prestation.

Amazon et Google par exemple ont traditionnellement été des leaders du marché. Ils comptaient sur la vente de l’espace de leurs clients sur leurs plateformes de cloud public. Cependant, Microsoft et IBM ont été plus flexibles. Ils ont permis aux utilisateurs de déployer leurs outils et technologies cloud sur leurs sites et réseaux existants.

Il semble maintenant que ces fournisseurs se soient éveillés au besoin de différentes plateformes et approches au sein des organisations. Ils peuvent ainsi utiliser le cloud public pour fournir du contenu. Les données des clients seront donc stockées et traitées, de même que des informations supplémentaires contrôlées par des solutions privées. Elles peuvent également être enregistrées sur le site.

Il y aura également une demande croissante d’espace cloud « bare metal ». C’est un stockage brut et puissant de calculs où les entreprises peuvent simplement « soulever et déplacer » leurs systèmes existants vers le cloud. Pour cela, ils n’auront pas à les adapter pour fonctionner sur des logiciels ou des services préinstallés. La nécessité de consolider ces besoins des utilisateurs sera un moteur de la direction suivant laquelle les services cloud évolueront durant 2021.

L’utilisation des postes de travail virtuels dans le cloud : une condition de travail en voie de développement en 2021

C’est essentiellement sur des plateformes virtuelles que l’environnement entier du poste de travail se présente. Ainsi, le travail est livré en tant que service cloud géré depuis l’ordinateur portable ou de l’écran de bureau. Cela signifie que les organisations peuvent profiter d’abonnements à l’heure pour le temps que leurs employés passent à travailler sur leurs machines.

Elles éliminent ainsi le coût des mises à jour matérielles et la nécessité de se débarrasser de la technologie redondante. Déjà populaire en 2020 pendant les périodes de confinement, cette méthode de travail n’est pas prête de s’arrêter. Il faudra s’attendre à ce que de nombreuses entreprises et organisations l’adoptent tout au long de l’année 2021.

Cela pourrait s’expliquer d’une part par la subsistance du coronavirus dans certaines régions en Europe et ailleurs dans le monde. D’autres périodes de confinement pourraient alors être annoncées. D’autre part, cette pratique tendance pourrait avoir séduit les entreprises. Il est donc compréhensible que ces dernières veuillent la perpétuer.

Parfois appelé bureau en tant que service, ce modèle informatique est proposé par Amazon via la plateforme Workspaces et Microsoft avec Windows Virtual Desktop. Google propose également la fonctionnalité via ses appareils Chromebook. Dans la pratique, cela peut augmenter l’efficacité de la main d’œuvre en garantissant que tout le monde utilise une technologie synchronisée et à jour.

Cela profite également à la sécurité. En effet, tous les appareils peuvent être gérés de manière centralisée. Il n’est donc plus nécessaire de s’assurer que tout le monde sur le réseau suit les meilleures pratiques. Lorsque des personnes rejoignent ou quittent une entreprise, le coût augmente simplement.

Cela dépend en effet du nombre d’heures passées à utiliser la plateforme. Ce temps peut varier : soit il augmente, soit il diminue. Cette fonctionnalité flexible signifie que les services de bureau virtuel sont susceptibles de devenir de plus en plus populaires dans les années à venir. C’est le cas pour la présente année 2021, qui vient juste de commencer.

Le cloud computing est l’une des 25 tendances technologiques qui transformeront notre société au cours des prochaines années. Plus qu’une simple tendance technologique, c’est également la plus pertinente. Tout au long de 2021, il faudra s’attendre à voir un changement dans le mode de vie dans le monde. Ce changement évoluera aussi rapidement que les entreprises se familiariseront de plus en plus avec les pratiques de cloud computing. Par exemple, la livraison de données depuis le cloud vers les appareils s’intégrera davantage à la vie quotidienne en 2021.

Le service en ligne Humatch c'est aussi


Connexion sécurisée (https)

Support client (chat et email)
Centre d'aide en ligne

Service disponible 24h/24, 7j/7

Sauvegarde quotidienne des données

Maintenance et MAJ automatiques